Comment acheter de l’or et protéger votre patrimoine.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la plupart des pays ayant des niveaux d’endettement élevés ont recouru aux contrôles des taux d’intérêt, en les plaçant nettement en dessous du taux d’inflation. L’état contraint les épargnants à accepter des taux d’intérêt réels négatifs, ce qui permis la réduction du coût du financement de la dette, mais rend impossible le maintient du pouvoir d’achat des épargnants.

Les bons du Trésor à long terme, ou T -Bonds, avec une échéance à 20-30 ans, avaient un taux d’intérêt maximal de 2,5% , tandis que l’inflation aux USA était de l’ordre de 12%. Les taux d’intérêt réels négatifs avec une une économie en pleine croissance américaine a permis aux États-Unis de réduire son ratio dette / PIB de 250 % un ans et demi plus tard, mais au prix d’une distorsion considérable de la valeur des actifs et de la richesse .

Cette stratégie prend forme, aujourd’hui, grâce à l’action des banques centrales, qui fixent les taux d’intérêt à près de 0% . En Europe, la Banque centrale européenne et l’Union européenne ont soutenu l’expansion monétaire à travers le LTRO , SMP , FESF , MESF , ESM , et depuis quelques mois TARGET2 OMC, entre autres.

L’or comme instrument de protection du patrimoine.

L’Amérique du Nord demeure, cinquante ans plus tard, l’un des exemples canoniques de la répression financière. Le coût de financement moyen des obligations des États-Unis est en baisse, en dessous de 2%. Si dans l’avenir les politiques actuelles se poursuivent les bons du Trésor ( échéance d’un an ou moins) et les outils de financement à court terme auront un rendement réel de 1%.

En ce sens, donc, les obligations du Trésor américain sont utilisés dans la pratique comme de l’argent.

La situation en Europe n’est pas très éloignée de celle décrite aux États-Unis. La BCE travaille sur la convergence des taux à 2,5% pour tous les pays de la zone euro. Pendant ce temps, le gouvernement japonais a décidé de détruire sa monnaie et la paix sociale avec un plan ambitieux et risqué qui vise à doubler la quantité de Yens dans les deux prochaines années.

Enfin, la Banque d’Angleterre a été la plus agressive de toutes les grandes banques centrales, avec + 394 % de pounds depuis 2007 , alors que la Fed n’a crée que 230% de nouveaux dollars. Le nouveau gouverneur de la Banque d’Angleterre a annoncé qu’il allait poursuivre une agressive politique d’expansion monétaire.

Ces agressives politiques monétaires ont conduit à une guerre des monnaies et à une dévaluation générale des monnaies. Par conséquent, les dommages se répandront dans tout l’Occident.

Acheter de l’or pour préserver son patrimoine.

Les citoyens peuvent toujours acheter de l’or pour maintenir leur pouvoir d’achat. Et cela, l’état le sait, et selon Vente-achat-or, l’ achat or sera de plus en plus compliquée.

En Allemagne dans les années vingt, la propriété privée de l’or était réglementée et la quantité d’or limitée. La première loi fut crée le 14 mai 1923 lorsque les Allemands essayaient d’acheter de l’or physique pour se protéger contre la dépréciation rapide du Mark allemand .

Le président Franklin D. Roosevelt a ordonné la vente forcée de l’or détenu par les américains avec une date limite du 1er mai 1933. Le manque de respect était passible de dix ans de prison et d’une allant jusqu’à 10.000 $. Avant l’interdiction, l’once d’or valait  20,67 $ US. Puis une semaine plus tard, Franklin Delano Roosevelt demanda au Congrès de dévaluer le dollar contre une once d’or à 35 $. Toutes les personnes qui ont donné leur or physique à l’état on donc perdu presque la moitié de leur épargne en or. La possession d’or d’investissement a été interdite de 1934 à 1975 aux USA.

L’interdiction d’acheter de l’or physique pour les citoyens a également eu lieu dans des pays autoritaires comme l’Allemagne nazie, l’Allemagne de l’Est, l’Union soviétique ou la Chine communiste de Mao Tsé-toung.
ces réglementations qui visent l’achat d’or s’inscrivent également dans un processus de protection de la confiscation directe ou indirecte des héritages.

De toute évidence, dans les pays où le volume des patrimoines des baby boomers représentent une part importante du PIB est de plus attrayants pour les dirigeants comme sources de financement. En ce sens, il devient compliqué de transmettre de l’or à ses héritiers, sans que ceux ne soit durement taxés à la revente.

Contrôle des capitaux.

Les contrôles de capitaux ont subi un processus d’innovation au cours des dernières années. La Chine, par exemple, restreint la liberté de circulation des capitaux via la fixation du taux de change. Un autre modèle est, par exemple , le Brésil , avec des taxes sur le capital entrant.

Arrivé à un certain point, les épargnants et les investisseurs se rendent compte qu’investir dans des actifs financiers nationaux est une entreprise perdue d’avance. Mais avant d’arriver a ce point, sont souvent mis en place des contrôles de capitaux qui interdisent l’exportation de capitaux ou la conversion avec d’autres monnaies comme actuellement en Argentine.

L’argentine a mit en place toute une batterie de mesures pour contrôler les flux de capitaux : le marché des changes, taxes spéciales pour enrayer la fuite des capitaux comme l’imposition d’ un «taux » de 20 % ( de 15%) sur les achats effectués à l’étranger avec des cartes de crédit et la limitation de la quantité d’argent  que l’on peut sortir du pays. Certaines entreprises occidentales ne pouvant  être payés via le marché des changes demandent à leurs fournisseurs argentins d’acheter des biens tangibles comme de l’immobilier  Le marché des changes argentin a également restreint la vente d’or.

  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!